[Image : Petit logo]
[Image : Leservoisier.com]
Accueil  ›› Définition de la cervoise

Définition de la cervoise

Quelques exemples tirés des dictionnaires.

Qu’est-ce que la cervoise ? La bière est un produit universellement connu, ou presque, et depuis des milliers d’années. Mais la cervoise, beaucoup moins.

- 1. Voici ce qu’en dit l’historien Jean Favier [1], spécialiste du Moyen Âge :

    • « Boisson faite d’eau et de grain fermenté (orge, méteil, pois). L’introduction du houblon, qui permet de produire de la bière, ne date que de la fin du XIVe siècle. L’aire de consommation de la cervoise se réduit à mesure que se démocratise, dans les villes et hors des régions viticoles, la consommation du vin. Au XVe siècle, la cervoise est surtout la boisson du menu peuple du nord de la France.  »

Ainsi, un cervoisier était donc un brasseur. En Normandie, le vin disparaît progressivement aussi. La cervoise et le vin sont remplacés dans la consommation quotidienne par le cidre (en patois : le beire, c’est-à-dire, le « boire » par excellence).

Les dictionnaires plus anciens précisent davantage les moyens de fabrication de cet ancien breuvage :

- 2. Dans le Dictionnaire universel d’agriculture, La Chesnaye des Bois donne la description suivante (parue en 1751) [2].

    • « CERVOISE, boisson faite de bled ou d’orge, et de houblon. C’est la même chose que bière. Mais les latins ont pris ce mot de l’ancien gaulois, comme il paroit par le temoignage de Pline [3], en parlant de la boisson des anciens Gaulois. Elle se fait avec de l’orge macéré, séché, rôti, moulu, qu’on fait tremper et cuire avec du houblon. Comme elle nourrit plus que le vin, et est de plus grosse substance et plus difficile à digérer. Etant mal cuite, ou nouvellement faite, elle cause des obstructions, le mal de tête, la colique, la gravelle, et l’ardeur d’urine. Si elle est trop vieille ; et qu’elle tire sur l’aigre, et ostente les parties nerveuses et l’estomac, et engendre un mauvais suc. »

Fabrication de la cervoise

Les "Compagnons de la Cervoise", institution belge qui regroupe les amateurs de cervoise, nous expliquent comment fabriquer cette délicieuse boisson :

- Compagnons de la Cervoise.


Notes :

[1] Cf. Jean FAVIER, Dictionnaire de la France médiévale, Paris, Fayard, 1993, p. 229.

[2] Cf. François-Alexandre Aubert de La Chesnaye Des Bois, Dictionnaire universel d’agriculture et de jardinage, de fauconnerie, chasse, pêche, cuisine et manège, Paris, David le jeune, 1751, Tome I, p. 208.

[3] Ier siècle apr. J.-C.