[Image : Petit logo]
[Image : Leservoisier.com]
Accueil  ››  Histoire de la famille  ›› (1609) Côme Le Cervoisier, aîné de la Noverie

(1609) Côme Le Cervoisier, aîné de la Noverie

Extrait d’un manuscrit de la B.n.F.

L’extrait que nous proposons ici est tiré d’une étude de Michel Josseaume parue en 1977-1979. Un manuscrit de la Bibliothèque nationale de France (ms Fr. 11886) contient le détail des tenures qui dépendaient, sous Henri IV, de la seigneurie royale dans l’Avranchin : autrement dit, des terres non nobles dont le roi était le seigneur. A la Chaise-Baudouin, la seigneurie de la Chaise appartenait au domaine royal du Val-de-Sée, dont le siège se trouvait à Tirepied. Ce document fut établi lors de la levée d’un impôt rare mais ancien : l’adoubement du fils aîné du seigneur. En l’occurence, celle du futur Louis XIII, alors âgé de neuf ans (il est devenu roi l’année suivante).

Original papier - Bibliothèque nationale de France.

    • « Cosme le Cervoisier comme aisné de la Noverie, pour ung hebergement [1], une maison manable [2] dessus estant, avec plusieurs autres pieces [de terre], contenant ensemblement trente cinq vergees six perches trois quarterons de terre. [Il doit] Dix soldz [sous], neuf deniers. »

Source : Michel Josseaume, « La Chaise-Baudouin en 1609 », Revue de l’Avranchin et du Pays de Granville, t. LV (1978, 96e année), n° 297, décembre 1978, p. 271-289 [p. 279], d’apr. : B.n.F, ms. Fr. 11886, fol. 76-104.

Notes :

[1] C’est-à-dire un terrain construit

[2] C’est-à-dire habitable