[Image : Petit logo]
[Image : Leservoisier.com]
Accueil  ››  Histoire de la famille  ›› Des "cervoisiers" aux Leservoisier

Des "cervoisiers" aux Leservoisier

Introduction à l’histoire de la famille.

Mots clefs : Histoire 

La cervoise était une boisson très répandue dans la Gaule antique et plus tard dans la France médiévale. On écrivait habituellement ce mot sous la forme "servoise", ou encore "servoyze". On le prononçait selon les lieux : "cervouèse" ou "cervèze" selon les régions.

Les fabricants de cervoise étaient appelés "cervoysiers" ou "servoisiers" : c’est l’origine du patronyme que nous portons fièrement, puisque nous sommes l’une des seules familles françaises à le porter encore aujourd’hui.

Il n’en fut pas toujours ainsi. Il apparaît évident qu’au Moyen Âge, il y avait presque autant de familles "le Servoisier" que de fabricants de cervoise. A cette époque, l’on portait parfois le nom de son métier (XIIe-XIIIe siècles). Avec le temps, les métiers ont changé, et le nom est resté. C’est pourquoi les plus anciens membres connus de notre famille, qui vivaient au XVe siècle dans la région d’Avranches en Normandie, n’étaient certainement plus fabricants de cervoise. Cette boisson avait commencé à disparaître au profit du cidre de pomme.

Avec le temps, la plupart de ces familles "le cervoisier" ou "servoysier" ont disparu, par un phénomène normal d’extinction des patronymes par absence de descendant mâle porteur du nom. Il ne reste plus aujourd’hui comme noms portés en France que les suivants :

- Leservoisier

- Lecervoisier

Ces deux noms qui comptent un grand nombre de foyers dispersés en Normandie et dans le reste de la France qui appartiennent à la même famille.

- Servoisier

La famille Servoisier est l’autre famille subsistante des milliers de familles de cervoisiers disparues. Elle est actuellement présente dans le département de l’Oise, en Picardie.

Il arrive que, dans les documents d’archives consultés, on trouve des Le Servoisier (ou avec une autre orthographe). Tous n’appartiennent pas à notre famille, loin s’en faut. Cependant, certaines conjectures sont permises, comme c’est le cas pour nous.

Pour écrire l’histoire de la famille Leservoisier, des documents d’archives assez divers prouvent une origine normande dès le XVe siècle, mais il faut attendre le XVIIe siècle (comme pour toute famille française) pour reconnaître un ancêtre commun dont nous descendons tous actuellement.

Cet ancêtre s’appelait André Leservoisier ou Leservoyzier ; il vivait sous les rois Louis XIII et Louis XIV dans la paroisse de la Chaise-Baudouin (Manche, cant. de Brécey), lieu où vivent encore aujourd’hui des Leservoisier.

Des recherches généalogiques entreprises il y a 25 ans ont permis de distinguer une dizaine de branches dans l’arbre de la famille. Nous les avons fait figurer dans une généalogie où plusieurs se reconnaîtront, mais où d’autres ne s’y retrouveront pas. En effet, les lacunes ont grand besoin d’informations qu’il nous est impossible de connaître sans l’aide de chacun. Nous espérons que notre rencontre familiale des 14 et 15 août 2004 permettra de combler quelques lacunes.

Voyez aussi : Origine des Leservoisier